NAVOCAP - Ingenierie de la mobilité
English

Navocap développe des solutions d'aide à la mobilité pour les personnes aveugles et malvoyantes, les forces spéciales ainsi que les Autorités Organisatrices de Mobilité Durable et les exploitants de transports publics. 2nd acteur du marché des SAEIV (Systèmes d'Aide à l'Exploitation et à l'Informations Voyageurs) et SIV (Informations Voyageurs) en France, la société équipe aujourd'hui 115 réseaux de transports et plus de 6 000 véhicules. Navocap consacre plus de 18% de son CA à la R&D.

en savoir + sur navocap >
Découvrez nos références
  • Accueil
  • >
  • Les actualités de Navocap

Les actualités de Navocap




Dominique Borel
Responsable systèmes d'information SEMITAG

Pouvez-vous présenter votre réseau ? Comment se compose-t-il ?
Dominique BOREL : Notre réseau TAG dessert tout le périmètre transport urbain de l’agglomération de Grenoble soit 49 communes pour 450 000 habitants. Le réseau TAG, c’est 16 millions de km par an, 18 lignes de bus, 5 lignes de tramways, 5 sites (3 dépôts, un poste de commande centralisée et un siège social) et 18 parking relais.
La SEMITAG est l’exploitant du réseau TAG et regroupe 1400 personnes dont 800 à 850 conducteurs pour couvrir le territoire.
Nous exploitons directement le SAEIV* d’une partie de notre réseau de transport et certaines lignes sont affrétées par des sous-traitants. Le système SAEIV mis en place par Navocap est d’ailleurs utilisé uniquement sur les lignes affrétées.
    Le réseau TAG propose 4 niveaux d’offre :

     

    • L’offre Tramway est composée de 5 lignes avec une amplitude horaire importante
    • Les 6 lignes de bus Chrono offrent un niveau de service équivalent au tramway
    • Le réseau Proximo correspond aux lignes de bus effectuant des dessertes régulières, de proximité sur des horaires fixes. L’amplitude horaire est bien entendu plus faible que pour l’offre principale
    • L’offre Flexo correspond aux lignes de bus destinées à faire du rabattement sur du Tramway, du Chrono ou du Proximo. Cette offre plus flexible et majoritairement sous-traitée, utilise le système SAEIV de Navocap.
      L’offre Flexo propose aussi du transport sur réservation mais non géré dans le cadre du SAEIV.
    • Le SAEIV de Navocap équipe 36 véhicules de type Flexo. Ce système permet aux sous-traitants de suivre leurs véhicules et pour la SEMITAG de superviser le travail des sous-traitants et les horaires en temps réel.

      Depuis 3 ans, Navocap équipe votre réseau. Quelles étaient vos attentes au début de cette collaboration ?

      Dominique BOREL : La mise en place d’un SAEIV sur des lignes non pilotées avait comme objectif premier d’offrir aux clients un service en terme d’information qui soit le même que pour le réseau urbain. Cette mise en place s’inscrivait dans les engagements prévus dans le cadre de notre contrat de Délégation de Service Public.
      Le deuxième objectif, moins prioritaire, était d’offrir un outil qui permet de suivre l’exécution des contrats, outil également à la disposition des sous-traitants dans leur travail au quotidien.
      En troisième lieu, je préciserai que nous avions besoin d’un SAEIV couvrant toutes les zones géographiques même les plus éloignées du territoire. Notre système actuel radio Tetra n’était pas déclinable sur les petites communes.
      Le SAEIV light de Navocap, couvrant toutes les petites zones était indispensable pour donner accès à tous les services sans déployer une infrastructure lourde.

      Est-ce que la solution SAEIV light de Navocap y a répondu ?

      Dominique BOREL : En partie, oui, mais le projet a mis du temps à se mettre en place pour des raisons d’organisation interne, il a fallu notamment beaucoup de temps au service en charge de la supervision des affrétés pour s’approprier ce nouvel outil. Les dernières mises au point sont en cours et aujourd’hui cela commence à fonctionner.
      Globalement, la solution répond tout à fait aux attentes : suivre les véhicules en temps réel avec un système de communication permettant en plus de localiser les validations. Ces dernières sont remontées grâce au SAEIV pour une analyse plus précise de la fréquentation du réseau.

      Avez-vous des évolutions prévues sur votre réseau ?
      Dominique BOREL : Un gros projet de renouvellement de la billettique est actuellement en cours. Il devrait aboutir en 2020.
      Concernant le SAEIV, nous n’avons plus de gros projets d’ici la fin de notre contrat de Délégation de Service Public en décembre 2020. Il y a néanmoins un projet d’extension du Grand Sud avec la mise en service de transport de bonne qualité pour les zones périphériques sud. On reste ici dans des améliorations de bus Flexo, cela concerne moins d’une dizaine de bus, ce n’est pas un gros projet structurant.

      *Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs

      Le point de vue de Navocap

      Xavier BAUDET , directeur de la BU Transports

      Depuis janvier 2014, le réseau de la SEMITAG s’est étoffé pour regrouper 21 communes, soit 30 000 habitants supplémentaires, ce qui double la superficie de la communauté d’agglomération et accroit la nécessité de désenclaver les territoires.
      Le regroupement de ces communes se décline en une nouvelle offre de transport de 29 lignes péri-urbaines. Le réseau Flexo a pour vocation de desservir ces nouvelles communes et d’offrir aux usagers de ce réseau une qualité de service conforme à l’image générale du réseau TAG. La SEMITAG a ainsi lancé une consultation pour équiper le parc de véhicules Flexo d’un SAEIV léger, les véhicules étant opérés par des transporteurs affrétés.
      Caractérisé par une exploitation en environnement difficile (montagne, vallées encaissées, …), ses contraintes de gestion lui sont propres, ce qui le différencie en ce sens du réseau urbain. Ainsi, la logique de régulation du réseau urbain devient plus une logique de supervision sur les lignes Flexo.
      L’outil d’Aide à l’Exploitation EASY GO proposé par Navocap se veut léger, sur étagère, évolutif, hébergé et adapté à l’environnement dans lequel il est intégré.
      À des fins de supervision, Navocap fournit à la SEMITAG les informations liées à l’exécution des missions confiées aux affrétés. L’intérêt recherché est de pouvoir bénéficier d’une information :
      • en Temps Réel afin de pouvoir aider les affrétés à superviser l’exploitation des lignes dont ils sont responsables ;
      • en Temps Différé, pour bénéficier de retours statistiques à des fins analytiques. Les rapports statistiques doivent permettre de faire évoluer le réseau sur la base d’une information pertinente et distribuable aux acteurs concernés.
        Ce déploiement réussi ancre Navocap dans la mise en place de solutions multi-transporteurs et multi-autorités organisatrices.

      • SAVAC :
        Le STIF a officiellement validé l’offre de Navocap faite à la SAVAC, pour équiper les 37 véhicules de leur parc sur le réseau Versailles Grand Parc.
        Navocap va donc équiper les bus des lignes régulières et scolaires d’un SAEIV de dernière génération capable de répondre aux exigences du STIF en termes d’Information Voyageurs et d’interopérabilité. Les objectifs principaux de la SAVAC sont de fidéliser les voyageurs du réseau, d’améliorer la mobilité urbaine, en rendant les transports publics plus sûrs, plus pratiques et accessibles à tous, rapides et confortables, tout en facilitant l’exploitation, de fournir du réseau par une information en temps réel et une sécurité renforcée de renforcer la sécurité sur l’ensemble des lignes. La finalité de ce système est d’améliorer la qualité de service des voyageurs et d’optimiser l’offre de transports de la SAVAC.
      • Conseil Départemental du Morbihan :
        Le département du Morbihan vient d’accorder toute sa confiance à Navocap pour la mise en œuvre du SAEIV sur son réseau de transport interurbain.
        Le SAEIV fournira aux transporteurs un outil de gestion neutre et complet, leur faisant bénéficier ainsi d’un gain de temps significatif pour la supervision de leur réseau dans le respect de leur engagement envers le Conseil départemental jusqu’à fin août 2017 avant d’être substitué par la Région.
        Navocap équipera 40 véhicules d’un SAEIV qui en plus d’apporter une réponse efficiente aux enjeux de modernisation du réseau à l’image des réseaux voisins, permettra de fidéliser les voyageurs grâce à une offre commerciale pertinente, d’attirer une nouvelle clientèle et de valoriser l’image du réseau vis-à-vis des touristes ou voyageurs de passage, par une information adaptée multi-support et disponible.
      • Bayonne
        Des évolutions sont en cours, liées au nouvel opérateur de Délégation de Service Public : Keolis.


      Pouvez-vous présenter en quelques phrases votre réseau ? Comment se compose-t-il ?
      Emmanuel SEMEN : Odulys a trois actionnaires (Transdev 55%, RATP Dev 35%, Transports Darbier 10%). Notre métier est d’organiser les réseaux de transport, nous exploitons pour le compte du Conseil départemental du Loiret le réseau Ulys.
      Odulys est titulaire d’un contrat de Délégation de Service Public, nous gérons les lignes régulières, le transport scolaire et le transport à la demande avec 10 transporteurs répartis sur le territoire du Loiret.
      Le réseau Ulys en chiffres :

      • 10 millions de kilomètres/an
      • 32 lignes régulières
      • 100 % des communes du Loiret
      • 3 500 points d'arrêts dont 1150 sur lignes régulières
      • 350 circuits spéciaux scolaires
      • 22 000 élèves transportés tous les jours
      • 375 cars dont 25 minibus
      • 10 transporteurs cotraitants et sous-traitants
      Voilà 6 ans que NAVOCAP assure la solution SAEIV (Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information des Voyageurs) EasyGo Gold chez Odulys…
      Quelles étaient vos attentes au début de cette collaboration ? Est-ce que la solution EasyGo Gold y a répondu ?
      Emmanuel SEMEN : La mise en place conjointe d’un SAEIV et d’un nouveau système billettique faisait partie des exigences du Conseil départemental.
      Outre la diffusion d’informations aux voyageurs à bord de 203 véhicules affectés aux lignes régulières, le système permet aux transporteurs d’améliorer l’exploitation quotidienne par le suivi en temps réel de tous les véhicules du réseau Ulys.
      Nous avons, en collaboration avec NAVOCAP, conçu des états statistiques qui nous permettent une amélioration continue de la qualité de service du réseau.
      La solution EasyGo a permis de répondre à ces exigences en s’adaptant à la particularité multi-transporteurs du réseau Ulys.
       
      Avez-vous des retours d’appréciation des utilisateurs (transporteurs / conducteurs et voyageurs) ?
      Emmanuel SEMEN : L’appropriation du système par les transporteurs s’est effectuée progressivement et l’intérêt a très vite été perçu par l’aide qu’il apporte au quotidien dans les exploitations.
      Pour les conducteurs, l’adaptation aux nouvelles contraintes nécessite un accompagnement soutenu.
      Le système est très apprécié des voyageurs, il leur permet à présent à travers le site internet Ulys de disposer d’informations de trafic en temps réel.

      Pouvez-vous nous expliquer les évolutions prévues sur le département pour Odulys, notamment concernant l’impact de la mise en place de la loi NOTRe pour le groupement ? Quelle pourrait être la contribution du SAEIV en ce sens ?
      Emmanuel SEMEN : L’un des enjeux du transfert de la compétence transport des Départements vers la Région prévu par la loi NOTRe est l’harmonisation au niveau régional.


      Le point de vue de Navocap

      Eric SANZ, chargé de clientèle

      Depuis 6 ans, NAVOCAP assure la solution EasyGo Gold au sein du réseau multi-transporteur Ulys. Il s’agissait du premier Conseil Départemental que nous équipions. Cette mise en place s’est faite progressivement via un accompagnement accru des équipes sur place par le biais de formations assurées par nos services.
      Elle a consisté à fournir une solution modulaire en fonction des offres d'Odulys. Ainsi, nous avons équipé 87 véhicules sur les lignes structurantes, 127 véhicules sur les autres lignes régulières et 158 véhicules sur les lignes de transports scolaires.




      - 3ème renouvellement de contrat transporteur entre NAVOCAP et SNCF Transilien 

      - Obtention du marché de renouvellement complet du SAEIV et de la radio des bus et tramways de la Communauté Urbaine Caen-la-Mer par NAVOCAP.

      L’opération Tramway 2019 de l’agglomération caennaise vise à transformer la ligne existante de Transport sur Voie Réservée (TVR) en tramway fer standard et ses prolongements, et à créer un nouveau Centre d’Exploitation et de Maintenance des Tramways.

      Les systèmes embarqués communs aux deux réseaux, tramway et bus, vont être renouvelés à cette occasion. Ainsi, pour la mise en service, le marché obtenu par NAVOCAP comportera : 

      - 3 lignes de tranway fer, sur une longueur totale d'environ 17 km, desservant 36 stations et parcourues par 23 rames ;

      - 68 lignes de bus, sur une longueur totale d'environ 1120 km, desservant 1260 points d'arrêt et parcourues par 192 véhicules.

      Le tracé de base du projet correspond au tracé actuel de la ligne de TVR, il sera complété par :

      - un prolongement à Fleury-sur-Orne pour desservir le futur quartier des Hauts de l'Orne et le CEMT ;

      - un prolongement au niveau de la Presqu'île ; 

      - une modification du tracé dans le secteur du Campus 2 ;

      - une nouvelle organisation dans l'exploitation des lignes.

      Ce nouveau marché confirme l’ancrage de NAVOCAP en tant que 2ème fournisseur SAEIV urbain sur le marché français.



      - NAVOCAP a obtenu le financement du Fonds Unique Interministériel pour son projet de R&D USC4Bus.

      En tant que porteur technique du projet USC4Bus, NAVOCAP recevra une aide de la Région Occitanie dans le cadre du 21ème appel à projet du Fonds Unique Interministériel.
      Ce projet de R&D a pour ambition de développer un système innovant de validation des titres de transport, basé sur une technologie de communication par ultrasons ou USC (Ultra Sonic  Communication).
      NAVOCAP souhaite, en effet, promouvoir cette technologie qui complète avantageusement d’autres solutions qui ont du mal à percer.
      Outre son coût d’exploitation compétitif et des coûts d’investissement modérés, la technologie USC est compatible avec tous les smartphones. De mise en œuvre simple tant pour les exploitants que pour les usagers, cette technologie de rupture démocratisera le paiement par mobile sur le marché des transports publics.
      Le projet s’attachera à développer une application pour smartphone et des valideurs embarqués LOW COST qui seront expérimentés sur le réseau de transport de l’agglomération de Bayonne et sur un réseau de transports scolaires du Conseil départemental de la Haute-Garonne.
      D’un budget global de 2,6 millions d’euros, et pour une durée de 24 mois, USC4Bus est un projet de R&D labellisé par le pôle de compétitivité Aerospace Valley. Il est également porté par les PME & PMI : SECOM, SETIM, JIDELEC, CYBERENS, GFI Informatique, deux organismes de recherche (IMS de Bordeaux INP, PHASE de l’Université Paul Sabatier de Toulouse), un exploitant conseiller (Tisséo-SMTC) et un groupe bancaire (NATIXIS PAYMENT SOLUTIONS).







      Lancement du SAEIV (Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs) en Pays d’Aubagne et de l’Etoile

      Le 1er février 2017, NAVOCAP était présent au lancement du SAEIV sur les Lignes de l’Agglo en Pays d’Aubagne et de l’Etoile.

      Cet outil s’inscrit dans le cadre de l’Agenda de la mobilité métropolitaine de la Métropole Aix-Marseille-Provence qui souhaite rendre ces transports plus attractifs, faciles et agréables à vivre et apporter des solutions novatrices pour favoriser l’usage des transports en commun.


      Concrètement, le SAEIV permettra une meilleure régularité du réseau en contrôlant les circulations des bus en temps réel et en améliorant la correspondance entre les lignes de transports. Egalement, il offrira une meilleure information aux usagers en temps réel sur internet (via le site Lepilote.com), en gare d’Aubagne et aux principaux points d’arrêt via les BIV (Bornes d’Informations Voyageurs) et à l’intérieur des véhicules au travers d’écrans d’information LCD.

      Aujourd’hui, 3 lignes sont équipées du SIV. D’ici trois ans, l’objectif sera d’équiper l’ensemble des lignes régulières du territoire.


       
      1er forum des autocaristes de la Région Occitanie

      Pauline DELOBEL, commerciale Back-Office, chargée du partenariat avec l'OTRE (Organisation des PME du transport routier européen) a participé le 24 novembre 2016 à Lezignan-Corbières au 1er forum des autocaristes de la Région Occitanie organisée par l’OTRE Occitanie. Le temps fort fut la rencontre avec Monsieur
      Jean-Luc GIBELIN – Vice-Président Transport de la région (photo ci-dessus).